Qu’est ce que c’est le Swing?

Le mot « swing » désigne à la fois un style de musique et un style de danse. Il s’agit avant tout d’un rythme qui provoque une envie irrésistible de bouger et de se balancer. Voyez-vous, le swing est une musique qui exige presque de danser! Elle éveille les sens, chatouille les oreilles et fourmille dans le corps tout entier. Par un curieux mélange de tension et de relâchement, la pulsation de la musique se fond avec celle du cœur et nous entraîne dans un état d’euphorie. On raconte d’ailleurs que le swing rend heureux!

Les danses swing que nous enseignons à Cat’s Corner ont une histoire très riche Mais celle que tout le monde connaît est celle du style le plus connu, issu de l’une des plus célèbres salles de bal situées uptown, à Harlem, New York : le Savoy Ballroom, aussi connu sous le nom de « home of happy feet », la maison des pieds joyeux.

« unless you know rhythm, unless you like music, unless you keep dancing,

oh babe you can’t live in Harlem »

Pour vivre à Harlem, il faut connaître le rythme, aimer la musique et toujours continuer de danser. Premier ballroom racialement intégré des États-Unis, le Savoy était fréquenté par des milliers de danseurs de tous horizons et de toutes conditions sociales. C’est également là qu’ont eu lieu certains des plus grands concerts de l’époque. Tous ces danseurs et musiciens étaient animés par une même pulsation. Et pas n’importe laquelle ! Les plus grandes légendes du jazz ont joué pour les danseurs : Ella Fitzgerald accompagnée de l’orchestre de Chick Webb ont joué face à l’orchestre de Benny Goodman. Count Basie y fut également un habitué, tout comme Fletcher Henderson, Jimmie Lunceford, Al Cooper, Lucky Millinder, et plusieurs autres. L’interaction particulière qui existait alors entre les musiciens et les danseurs a eu une influence indéniable sur les innovations musicales de l’époque, et réciproquement sur la danse.

Cat's Corner Group Shot

C’est dans ce « House of Joy » que dès la fin des années 1920, le Lindy Hop – aussi connu sous le nom de Jitterbug – s’est rapidement imposé comme la star des danses de l’ « ère du swing ». C’est aussi là qu’ont évolué certains prodiges, tels que Frankie Manning, l’Ambasseur du Lindy Hop contemporain, et Norma Miller, connue comme la reine du swing et âgée aujourd’hui de plus de 90 ans. Vous pourrez les voir dans des films tels que « Hellzapoppin » (1941), ou « Un jour aux courses » (1937). Cette danse qu’ils ont contribué à créer est ainsi devenue l’emblème de toute une jeunesse américaine de l’entre-deux-guerres, et ce, jusque dans les années 1950.

Le Lindy Hop est à l’origine d’autres styles de danse bien connus comme le East Coast swing, le boogie-woogie, le rockabilly, le West Coast swing, voire le hip-hop, le break dance, et plus encore.

Similairement au Jazz, il est issu d’une rencontre entre des formes européennes de danses populaires et de danses de bal comme la Valse, la Polka ou le Schottische, et d’une tradition de danses africaines, caractérisées par la polyrythmie, l’improvisation, un ancrage au sol, un imaginaire social et allégorique et une dimension communautaire.

Le swing connaît un renouveau important depuis les années 1980 en Amérique du Nord et dans le monde entier. À Montréal, à Seattle, à Austin, tout comme à Toulouse, Barcelone, Stockholm, Kiev, Séoul, Osaka, Melbourne, Buenos Aires, le Lindy Hop retrouve une popularité toujours grandissante. En témoigne l’intérêt des médias, dans les films, « Midnight in Paris », « The Artist », et dans les émissions télévisées populaires, « So You Think You Can Dance », « Dancing with the Stars », etc. Au Québec, les séries de téléréalité Occupation Double et Star Académie ont vu défiler des danseurs de plusieurs styles, dont le swing.

Hormis le Lindy Hop, les danses swing comptent également d’autres danses de couple comme le Balboa, le Shag, leCharleston, le East Coast Swing, et des danses communément Solo Jazz, ou jazz vernaculaire. Toutes ces danses se dansent sur de swing et sont enseignées au Cat’s Corner. Cat’s Corner offre également des cours de danse Blues en couple.

La Danse Swing Sociale

Dans les cours comme dans les soirées, la danse sociale est à l’honneur. Le but est de rencontrer de nouvelles personnes, de danser avec tout le monde et de vous amuser. Vous n’avez donc besoin de partenaire ni pour vous inscrire aux cours, ni pour aller danser le vendredi soir. L’ambiance est toujours des plus conviviales. Durant les cours, nous procédons à des rotations pour vous permettre de danser avec tous les élèves. Dans les soirées, les hommes invitent les femmes, les femmes invitent les hommes, les femmes invitent les femmes, et … sans grande surprise, les hommes invitent également d’autres hommes. Le swing inspire la liberté. Grands, petits, jeunes et moins jeunes, initiés ou débutants, en solo ou en couple, le swing est pour tous, et tous dansent le swing. À votre tour, goûtez aux plaisirs des pieds joyeux !

Une Danse en Couple

Dans ces lieux où l’on rencontre des danseurs de niveaux très différents, la coopération avec son ou sa cavalier est aussi importante que la technique. La danse avec un nouveau partenaire consiste en une étude pour s’ajuster. Danser avec un partenaire régulier permet de jouer et d’apprendre. Danser avec des débutants permet de travailler votre technique et les pas de base. Danser avec des danseurs avertis permet d’essayer des pas difficiles ou inhabituels et d’improviser.


Plus d’infos sur nos cours? Voir notre horaire ou visitez notre page d’inscription.

Où nous trouver?

3451 St-Laurent 3e étage,
Montréal
514 874-9846

info@catscorner.ca